"Il faut tous nous féliciter de ce beau bilan" la tribune du Président Jean-Marie Pivard

29 Avr.
4 mn de lecture

Chers adhérent(e)s de l'IFACI,

Je tiens à vous remercier pour votre confiance et votre soutien pour ces quatre années pendant lesquelles j’ai eu l’honneur et le plaisir de présider notre institut. Quatre années particulièrement riches, qui ont aussi vu nos métiers évoluer, se transformer, et nous remettre nous-mêmes sans cesse en question et nous réinventer.

L’IFACI a activement contribué à ces évolutions, particulièrement l’an dernier. Une année à la fois pleine d’incertitudes et en même temps extraordinaire en termes d’opportunités. Le travail déjà accompli, notamment dans le digital, nous a permis d’accélérer la transformation de l’institut et de franchir de nombreux obstacles avec succès.

Le réseau Workplace permet aujourd’hui de réunir tous les adhérents de l’IFACI, d'héberger et de consulter toutes nos publications, de nous retrouver autour de nos différents événements, comme les réunions mensuelles et les webinars. Une migration réalisée en quelques semaines seulement, créant un véritable « hub des métiers du risque » qui a déjà incité, ces quatre dernières années, plus de 4 000 d’entre vous à s’y inscrire.

Benchmark place, lancé en 2019, représente une avancée significative, en permettant, à l’échelle européenne, de mesurer ses initiatives et ses indicateurs, de les comparer à de nombreuses autres entreprises, et de construire son propre plan d'audit avec efficacité. Une plateforme participative, avec déjà 800 organisations inscrites, qui n’a jamais eu plus de sens qu’en cette période.

Pour la première fois également, l’an dernier, vous avez pu suivre la « Non conférence de l’IFACI » depuis chez vous. Un pari qui n’était pas gagné d’avance et qui s’est avéré particulièrement réussi, grâce à l’implication des équipes, à la richesse des contenus proposés et à de remarquables intervenants. Grâce également au succès des éditions précédentes portés notamment par la cohérence des contenus et l’introduction de sujets « soft skills », sous l’impulsion de Céline Van Hamme – Vice-Présidente de votre Institut, anticipant l’importance que ces derniers allaient prendre dans nos métiers.

Activité particulièrement touchée par la crise sanitaire, la formation de l’IFACI, dont le catalogue s’est considérablement enrichi ces dernières années (le chiffre d’affaires a progressé de 19% entre 2017 et 2019), a dû s’adapter très rapidement à la nouvelle donne. Je tiens à féliciter les formateurs et l’équipe formation qui ont été capables de passer du présentiel au distanciel avec la même rigueur et la même qualité d’enseignement en si peu de temps. Depuis juin 2020, en effet, plus de 80% de nos formations sont disponibles à distance.

Enfin, le magazine Audit, Risques & Contrôle a lui aussi trouvé son format digital et devient désormais le blog IFACI. Une pierre de plus apportée à notre stratégie, qui s’accompagne d’une présence accrue sur les réseaux sociaux depuis deux ans, notamment sur LinkedIn. Près de 10 000 personnes se sont déjà abonnées à la page de l’IFACI qui propose des contenus grand public destinés à assurer la promotion de nos professions et qui a clairement pour ambition de devenir le premier média des métiers du risque.

Nos efforts n’ont, bien entendu, pas porté que sur le numérique. L’évolution de nos métiers, leur adaptation aux nouvelles réglementations, est restée au cœur de nos travaux... Et des vôtres, si l’on en croit votre mobilisation toujours plus grande. Le nombre d’adhérents de l’IFACI a augmenté de 19% en quatre ans et les clubs DAI et DCI, ouverts respectivement en 2017 et 2020, réunissent aujourd’hui plus de 80 membres. Un troisième club, regroupant les directeurs de risque, viendra d’ailleurs les rejoindre au cours des prochains mois.

Depuis 2004, IFACI Certification évalue la conformité des services d’audit interne aux normes internationales de la profession. Entre 2016 et 2020, plus de 53 nouveaux services ont obtenus la certification IFACI. Parallèlement, l’offre d’IFACI Certification s’est élargie à de nouveaux types d’évaluation portant sur la performance et sur la maturité des services d’audit interne.

Parmi les actions les plus récentes, l’IFACI et la CNCC se sont conjointement associés en mai 2020 à la Chaire Audencia, consacrée à la comptabilité, au contrôle et à l’audit multi-capitaux. D’autres acteurs nous ont depuis rejoints, parmi lesquels Danone, L'Oréal ou PwC, confirmant l’importance de ce sujet pour nos professions. L’IFACI démontre ainsi une nouvelle fois son engagement fort sur l’avenir de nos métiers, et ses adhérents pourront, dès 2021, bénéficier des travaux de la chaire et se préparer efficacement aux changements à venir. Et ce sont bien les administrateurs, au sein du cercle résilience et prospective conduit par Céline Van Hamme, qui ont élaboré le concept d'acteurs de la confiance. Une démarche qui a abouti à la coopération avec la Compagnie nationale des commissaires aux comptes et au partenariat conjoint avec la chaire Audencia.

La révision des recommandations de l’AFA, en novembre 2020, a également été l’occasion pour l’IFACI de porter auprès de l’agence les remarques formulées par ses adhérents au sein du groupe de travail qui y a été consacré. Une implication qui a porté ses fruits puisque début 2021, l’IFACI a pu exposer en détail ses positions ainsi qu’une évaluation plus générale de la mise en œuvre de la loi Sapin 2 devant les rapporteurs de l’Assemblée Nationale.

Enfin, en décembre 2020, sur recommandation de son conseil d’administration, l’IFACI s’est doté d’une raison d’être : « L’IFACI a pour but de fédérer, promouvoir et représenter les métiers du risque, de l’audit et du contrôle internes pour renforcer la confiance des parties prenantes envers les organisations ». Cette affirmation est, je le pense, fortement soutenue par les réalisations de l’année 2020 et en particulier par la décision d’ouvrir la gouvernance de l’association aux risk managers, avec l’arrivée en décembre dernier de Stanislas Martin, directeur des risques d’EDF.

Fort de ces résultats, animé par une équipe expérimentée et dynamique, je suis convaincu que l’IFACI a, en dépit de la situation actuelle, tout en main pour réaliser sa mission dans les années qui viennent.

 

À très bientôt au sein de l'IFACI.

Jean-Marie Pivard

Article en relation