Une nouvelle version de l'internal audit practitioner pour valider l'acquisition des compétences

18 Fév.
3 mn de lecture

Véritable programme d’entrée dans la profession, l’Internal audit practitioner (IAP)
est la certification internationale qui permet de valider l’acquisition des compétences fondamentales concernant toutes les normes liées à nos métiers et de maîtriser le cadre
de référence des pratiques professionnelles de l’audit. Avec, dès 2021, une nouvelle version accessible aux étudiants et auditeurs internes en début de carrière.

« Comme dans bon nombre de métiers techniques, manuels ou intellectuels (notamment dans la sécurité, l’informatique...), il existe un besoin croissant de cadrer les compétences nécessaires à l’exercice de nos professions, » explique Philippe Mocquard, « car leur périmètre évolue en permanence, tout comme les outils et les pratiques ». Il est donc encore plus nécessaire qu’auparavant d’apporter une assurance de la compétence des auditeurs, non seulement aux entreprises qui les emploient mais également aux régulateurs, ce qui est particulièrement important dans le domaine bancaire notamment.

Le nouvel Internal audit practitioner1 apporte cette assurance et dispose par ailleurs de plusieurs atouts. « Il est accessible, ce qui ne veut pas dire facile, » poursuit Philippe Mocquard, « mais s’y préparer est simple, il peut s’insérer de façon fluide dans le cycle du métier ». « Il s’obtient assez rapidement, se prépare et se passe en ligne, et il reste valable pendant trois ans au lieu de deux auparavant », ajoute Jean-Loup Grosse, « Une durée idéale compte tenu de la rotation professionnelle du secteur ». Autre atout important, il est ouvert aux étudiants, aucun diplôme n’est nécessaire pour s’inscrire et il ouvre la porte au CIA (Certified Internal Auditor) avec un niveau d’études licence et 3 à 4 ans d’expérience professionnelle.

Enfin, il donne une réelle dimension professionnelle à ses titulaires, y compris à l’international, de par l’organisme qui la délivre et la reconnaissance des autorités européennes. Le programme de l’Internal audit practitioner n’est pas « scolaire » et développe les aspects les plus fondamentaux du métier d’auditeur : la connaissance des normes de fonctionnement et de qualification, du cadre de référence des pratiques professionnelles, le code de déontologie... Deux formats sont possibles, sur quatre ou huit semaines, incluant une vingtaine d’heures d’enseignement auxquelles s’ajoute une partie de travail personnel à réaliser. « Un modèle à rapprocher du COSO-ERM2, » précise Philippe Mocquard, « L’enseignement est placé sous la responsabilité de deux tuteurs britanniques qui seront rejoints prochainement par d’autres formateurs de l’IFACI ».

L’IAP EN BREF

Il s’adresse :

• aux auditeurs internes en début de carrière,

• aux auditeurs internes nommés
pour une courte durée à cette fonction.

Peuvent s’inscrire :

• les candidats n’ayant jamais présenté la Partie 1 de l’examen du CIA,

• les candidats qui ont réussi la Partie 1 de l’examen du CIA, moins de 24 mois auparavant.

Les candidats ayant réussi la partie 1
de l’examen du CIA il y a plus de 24 mois ou les titulaires du CIA et/ou du CRMA
ne peuvent pas présenter cette appellation.

L’examen :

Un QCM de 125 questions. Durée : 2h30

L’IAP se présente sous la forme d’un badge numérique (dispositif numérique utilisé pour confirmer l’acquisition d’aptitudes, de connaissances ou de compétences).

Il est valable pour une durée maximale de deux ans renouvelable un an.

(1) https://www.ifaci.com/certifications/tout-savoir-sur-liap/

(2) https://www.ifaci.com/certifications/tout-savoir-sur-le- certificat-coso-erm/

Article en relation